L'enfant qui souffre n'a pas le temps d'attendre

Alexis Danan

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.



Obtenir le lecteur Adobe Flash

Animation de Rafaël Houée



--------------------

La Fédération s'est portée partie civile, aux côtés de Karine, victime des maltraitances de ses parents et des viols répétés d'un de leurs amis. Le procès s'est ouvert mardi et devrait se conclure aujourd'hui.

Articles du site 20 minutes :

Une enfant violée pendant des années par «un ami» sous les yeux de ses parents

«Je ne pensais pas que c’était mal». Le récit glaçant d’un violeur présumé aux assises
--------------------

« Vous dites :
— C’est épuisant de s'occuper des enfants.

Vous avez raison.

Vous ajoutez :
— Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser.

Là, vous vous trompez. Ce n'est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d'être obligé de nous élever jusqu'à la hauteur de leurs sentiments.

De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre.

Pour ne pas les blesser. »

Janusz KORCZAK, Quand je redeviendrai petit(archiv.org) (prologue),
©  Tiré du site de l'AFJK

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La Fédération à renouvelé sa participation à la Course des Héros.

Merci à tous nos donateurs qui ont permis à 7 coureurs de prendre le départ. Le montant de la collecte est de 3272€ cette année.
Merci à nos partenaires:
 logo icd.pngLOGO_BDA_2015-01-01.png et Karine VIRATELLE
Nous comptons sur vous encore plus nombreux l'année prochaine.

Course SaintCloud 18-06-2018

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  • Fédération  pour la  Protection de  l’Enfance   depuis  1936-37 dite "Pour la Protection de l'Enfance"  depuis  1996 par tous les Comités !
    Que  d’anniversaires  à  marquer cette  année !

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Notre  association  a  travaillé  et  aurait  souhaité  disparaître  dans  une  République  qui  aurait  garanti  bien-traitance  à  chacun de  ses  citoyens « enfants » à  travers  la  volonté  de  chacun  de  ses citoyens "adultes"

    Liberté
    de  dire,  de  vivre  heureux,  de grandir

    Egalité
    de  parole  avec celle de l’adulte  qui peut mentir et se protéger

    Fraternité
    reconnue  à  travers  le  respect,  la  confiance, 
    le  partage  pour les  avoir rencontrés 

    Protection, 
    comme  l’engagement  formel  de  chaque  adulte 
    en  qui  l’enfant  commence  par croire  …

    Il  y  a  urgence  au  contraire  dans  notre  société  en  pleine  évolution  afin  que  l’enfant  ne  soit  pas  oublié  en  tant  que  PERSONNE .

    Merci  à  tous  ceux  qui  nous  aident  et  nous  aideront  en  affirmant  une  telle  République !


    *** Bienvenue au comité des Hauts de France ***

     
     


    - Chanson de Jacques Brel (voir plus):

     

    Nos coordonnées Ajouter à vos favoris Éthique email